Aux origines de la lithothérapie

Publié le : 12/08/2016 20:16:32
Catégories : Articles

Aux origines de la lithothérapie

 

Du grec Lithos qui signifie pierre et thérapéia, la cure, la lithothérapie remonte aux origines de l’humanité ou presque. A la Préhistoire, la pierre utilisée comme outil est devenue au fil des millénaires un support artistique auquel on a attribué certaines vertus bénéfiques. D’abord taillées en statuettes, les hommes des cavernes se sont mis à les arborer sous forme d’amulettes pour leur conférer la force ou les protéger du mal. On peut situer la naissance de la lithothérapie durant cette période, soit entre 15000 et 5000 ans avant notre ère. Il faut attendre ensuite  l’Antiquité pour voir la symbolique des pierres s’enrichir autour de leurs différentes couleurs et la façon de les porter, tout particulièrement en Egypte où nait leur symbolisme : pierres de fécondité, pierres funéraires pour éloigner les mauvais esprits comme l’améthyste utilisée aussi pour faire venir la pluie mais également pierres guérisseuses comme la malachite, utilisée pour soigner les yeux, ou le lapis-lazuli pour ses qualités apaisantes sur les tuméfactions.

aux origines des pierres

Selon leur emplacement sur le corps, ou leur couleur, les pierres procurent différents bienfaits et sont sources d’énergie : nos ancêtres utilisaient ainsi les jaunes pour le système nerveux, les bleues pour la force, les vertes pour la fécondité…Les premiers bijoux apparaissent ainsi aux quatre coins de la planète du fait de civilisations de plus en plus avancées avec leur cortège de vertus psychologiques et physiques mais surtout l’idée prédominante de source d’énergie, de régénération. C’est pourquoi elles sont aujourd’hui associées à la méditation ou servent de support de massage, comme telles ou diluées dans des huiles, pour procurer relaxation et bien-être.

Parmi celles utilisées depuis le fond des âges se trouve au premier rang le quartz. Ses différentes composantes dont le silicium, connu pour ses propriétés anti-inflammatoires, apportent le calme, l’apaisement. En fonction de sa couleur, rose, blanc, rutile ou fumé, le quartz possède des vertus particulières dont on retrouve la trace dans des textes très anciens : cautérisation des plaies chez les Romains, baguette de sourcier chez les Mayas, formules de soins au Moyen Age… Il est ainsi utilisé pour soulager les douleurs dorsales en particulier et fortifier l’organisme en général. Sous forme d’élixir, il traite les problèmes digestifs et intestinaux. Enfin, il apporte la vitalité. Ainsi méditer avec une pierre de quartz comme support vous permet de canaliser votre énergie et de lutter contre le stress. Associé à d’autres pierres, le quartz augmente les propriétés de celles-ci pour développer les défenses immunitaires, renforcer le cœur ou apaiser les douleurs, entre autres.

groupe quartz

En Inde, la pierre correspond en tout point à l’aiguille utilisée en médecine chinoise sur le principe des chakras au nombre de sept. En occident, la roche et ses sels minéraux sont utilisés pour des traitements à l’instar de l’homéopathie. On les trouve d’ailleurs en pharmacopée, sous forme d’ampoules, pour lutter contre différentes affections comme la spasmophilie, les aphtes ou encore les rhinopharyngites récurrentes mais aussi l’état dépressif avec notamment le lithium qui agit comme un anxiolytique.

La lithothérapie constitue donc encore aujourd’hui, et sans pour autant l’écarter, une alternative intéressante à la médecine pour prévenir ou soulager certains maux.

 

Partager ce contenu

Vous devez être enregistré

Cliquez ici pour vous enregistrer

Ajouter un commentaire